aller au contenu

Ce site utilise des cookies. En acceptant les cookies vous pourrez bénéficier d’une expérience de navigation optimale.

02/03/2018

Trois questions à Michel Pluvinage

Bruxellois d’origine, Michel Pluvinage s’est installé à Orbais avec son épouse il y a dix ans. Cet ancien responsable syndical national est aujourd’hui pensionné. Entre la lecture, la marche et sa famille, Michel consacre son temps à la défense de notre environnement et à celle des intérêts sociaux pour permettre à toutes et tous de mener une vie digne. Membre de la locale Ecolo, il siège notamment au sein du Conseil du CPAS.

Quelle est l’origine de ton implication en politique ?

J’ai toujours été engagé dans les mouvements sociaux ainsi que dans la défense des intérêts sociaux. Lutter contre la dérégulation de ceux-ci nécessite aussi de s’engager politiquement pour participer à l’élaboration de nouveaux choix de
société, pour une société plus juste et plus durable.

Quelle est ta perception de la politique locale ?

La politique locale permet d’être confronté en direct aux préoccupations de nos voisins, des habitants de nos quartiers et surtout du souhait de pas mal d’entre eux de voir mise en oeuvre une “autre politique” à Perwez .

Quel est ton souhait pour Perwez ?

Perwez mérite mieux qu’une politique menée en fonction des subsides qu’on reçoit (ou pas) des autorités supérieures. Cette politique mène à donner des priorités à des intérêts de personnes privées plutôt qu’à l’intérêt général
de nos concitoyens.

Je souhaite donc que les élections permettent de recentrer la politique sur des choix durables, répondant réellement aux besoins de nos concitoyens et plus particulièrement les “plus faibles en droits”. Il faut absolument mener une politique proche des demandes des Perwéziens mais aussi que cette politique soit réalisée dans des structures administratives proches de tous nos concitoyens.