aller au contenu

Ensemble !Agir autrement

2. Démocratie locale

La démocratie locale et participative permet d’associer les citoyens aux décisions qui les concernent. Nous voulons, par ce biais, accroître l’esprit de service au bénéfice du citoyen. Notre volonté est de  permettre au citoyen d’être consulté quant aux décisions qui le concernent. C’est le meilleur moyen pour garantir la recherche de l’intérêt collectif, avant les intérêts particuliers, le meilleur moyen pour garantir une gestion la plus efficace et la plus juste des biens communs au bénéfice de tous et de toutes.

Concrètement, nous proposons de :

  1. Définir dans le règlement d’ordre intérieur du conseil communal un code de déontologie consacré, notamment, à la question des cumuls des mandats et conflits d’intérêts ainsi qu’aux relations entre les élus et les citoyens afin de prévenir toute forme de clientélisme ;
  2. Créer une fonction de médiateur communal, pour permettre au citoyen d’avoir un interlocuteur neutre pour ce qui concerne les questions relatives à la commune ;
  3. Rendre la démocratie communale plus transparente en assurant une meilleure diffusion de l’information communale grâce à :
  • la mise à disposition, en ligne du PV du conseil communal, et ce, de manière lisible ;
  • la publication, en ligne, des dates du conseil communal (à dates fixes) et de l’ordre du jour (dès qu’il est arrêté) ;
  • une nouvelle mouture du mensuel d’information communale, plus complet et relooké, laissant place à l’expression de la minorité démocratique, ainsi qu’aux citoyens et associations ;
  • l’amplification de la concertation et de la communication avec la population avant la mise en œuvre d’un projet ayant un effet significatif sur la vie d’un quartier ou de la commune ;
  1. Promouvoir la proximité de l’administration communale avec les citoyens en décentralisant certains services de l’administration, ou en assurant davantage de permanences à horaires décalés ;
  2. Donner davantage d’importance aux commissions consultatives, notamment en tenant compte de leur avis :
  • Commission locale de développement rural (CLDR) : elle permet aux citoyens de jouer un rôle dans le développement rural de leur commune ;
  • Commission communale d'aménagement du territoire (CCATM) : elle permet aux citoyens d’être informés et de rendre un avis sur les projets communaux en matière d’aménagement du territoire (mobilité, attribution des permis d’exploitation, etc) ;
  • Conseil consultatif des aînés (CCA) : il permet aux plus de 60 ans de participer plus activement à la vie de leur commune et de donner leur avis sur les projets ou décisions qui les concernent ;
  • Conseil communal des enfants (CCE) : il permet aux enfants de se familiariser au fonctionnement de la commune.

La participation des citoyens à la vie publique locale permet à ceux-là même qui sont directement concernés par les décisions des autorités communales de s'exprimer sur les thématiques qui leur tiennent à cœur ou, à tout le moins, d'être bien informés de ces décisions et des processus qui y ont conduit.